Special Projects
The Postman’s Gifts

The Postman’s Gifts

Allant puiser dans la dimension intime du don et la générosité naturellement liée à la saison des fêtes, la réalisatrice Autumn de Wilde a imaginé une série de quatre clips intitulés « The Postman’s Gifts » et consacrés aux accessoires clés de Prada.

Filmé dans le spectre chromatique polarisé cher à la cinéaste, chaque court-métrage suit un scénario surréaliste, empreint d’esprit et de panache, dans lequel ces accessoires Prada sont élevés au rang de totems ou de talismans.

Écrit par l’auteur-compositeur-interprète Christian Wargo, la bande-son intitulée « Sealed with a Kiss » souligne les concepts clés de générosité et de don d’amour, et fait allusion au dévoilement surprise des pièces Prada dans chaque court-métrage. Chaque film fait apparaître une distribution changeante de femmes interagissant d’une façon inattendue, intrigante et amusante avec leurs accessoires, ces cadeaux leur procurant satisfaction. L’inattendu est le mot d’ordre.

image card

The Sensation

image card

The Candy Jar

image card

The Bubbles

image card

The Jacket

The Postman Dreams

The Postman Dreams

Prada présente The Postman Dreams, une série de cinq courts-métrages humoristiques d’Autumn de Wilde, l’une des réalisatrices américaines les plus imaginatives, qui met en scène le sac Galleria de Prada.

Le cinéma est aujourd’hui un terrain de jeu pour explorer la comédie et l’obsession. Ce nouveau format court, qui permet de visionner les cinq films sous la forme d’une série et dans n’importe quel ordre, est une nouvelle approche des films Prada. Nous entrons dans une nouvelle réalité spectaculaire, où toute notion de temps et d’espace disparaît, et où fiction et réalité se dissocient. 

Le facteur est une métaphore de la communication personnelle dans un monde dominé par les e-mails, tandis que The Blasting Company, un nouveau groupe gipsy créé par les frères Justin et Josh Petrojvic, joue un rôle stratégique en favorisant une ambiance inattendue, évoquant la communauté et les déplacements.

La musique vient renforcer la sensation surréaliste d’époques et de genres multiples, le tout malicieusement moulé dans l’œuvre d’art savamment élaborée par Wilde.