Épicentre : Los Angeles

epicenter
 

OMA a surfé sur le succès de l'Épicentre de New York en créant un nouvel espace sur l'historique Rodeo Drive de Beverly Hills. D'une certaine manière, le design est l'inverse de celui de New York : une vague commence au niveau de la rue et monte jusqu'au deuxième étage, avant de redescendre. La façade est composée d'une seule feuille d'aluminium et les vitrines sont submergées sous le trottoir avec des ouvertures en verre fixées au sol. Beaucoup des cloisons intérieures sont fabriquées dans une résine spéciale qui confère une étrange qualité poreuse à l'espace.

Dans la boutique, un grand escalier en bois forme une colline. À l'instar de la vague du magasin de New York, il soutient une caisse en aluminium. Flottant au-dessus de l'entrée, dans l'alcôve avec miroirs sous l'escalier-colline, le sol en marbre noir et blanc et les vitrines font référence à la première boutique de Prada, ouverte en 1913 dans la Galleria Vittorio Emanuele II, à Milan. La caisse en aluminium est doublée d'un nouveau matériau mis au point spécialement pour Prada : « l'éponge », mi-matière, mi-air. L'escalier constitue un fond artificiel poreux pour les produits exposés et amplifie encore l'identité physique de Prada dans ses boutiques. Il est encadré de verre laminé affichant un dégradé de translucide à transparent, qui semble agrandir ou rétrécir la taille de la boutique en fonction des clients présents. Une structure faisant office de toit, qui s'étend sur tout le troisième étage, laisse entrer la lumière du jour dans l'espace.

L'Épicentre de Los Angeles a été restauré en 2012.

 
 
 
galerie
沪ICP备11025989号
_retour en haut